Ciné-club (1)

Ciné-club (1)
On me rereparle de cinéma, alors je reregarde des films. Je pense à Christophe et ses lions, son temps pluvieux, ses biches obèses, j’irai sans doute avant la fin. J’ai regardé Cannes, via internet, mais peu de films ai eu envie de voir. N’aime (...)

Les gens bien

Les gens bien
Pendant longtemps il m’arrivait de dire de quelqu’un, c’est une belle personne. Malheureusement, depuis “Les petits mouchoirs”, je ne peux plus. Comme je ne peux plus employer le terme “être humain”, parce que Jeanne déteste, et qu’elle m’envoie des tombereaux d’insultes par texto à (...)

Après moi le déluge

Après moi le déluge
J’avais déjà ce problème avec Christophe : comment dire dans les interviews, comment écrire, qu’il était mon cinéaste français en exercice préféré – et plus je vois de films français, plus j’ai tendance à dire de loin ? Qui me connaît sait que je place l’amour (...)

Toutes les choses importantes sont bleues

Toutes les choses importantes sont bleues
Qu’y a-t-il de vraiment important dans une journée ? Quelles sont les heures, les minutes, les secondes, qui ont une importance ? Et quel est le temps perdu, celui qui ne sert à rien, qu’on ne retrouvera pas ? Cela n’a pas besoin d’être forcément nécessaire, spectaculaire, (...)

Le hors-jeu de position

Le hors-jeu de position
Depuis quelques mois, à chaque fois que je vais boire un verre dans un bar, je me retrouve assis à côté d’un couple illégitime. Celui-ci est assez bas de gamme, et nous sommes place Clichy, une espèce de moules-frites, en face de chez Casto. Je suis (...)

Christiane

Christiane
C’est très étonnant la politique, quand même. Je la suis depuis que je suis enfant. Comme je suivais le sport, ou la musique, le cinéma ou la littérature. Comment le goût de la politique vient-il à un petit garçon ? Sans doute parce que les (...)

Débrief (#6)

Débrief (#6)
Je crois que je suis comme tout le monde, je n’ai plus rien à dire sur rien. Je m’excuse auprès de ceux que je ne rappelle pas, je rappellerai. Je m’excuse auprès de ceux que je ne vois pas, je les verrai. Je n’ai rien (...)

Fromental

Fromental
Jacques-Fromental Lévy, dit Fromental Halévy, est mort le 17 mars 1862 à Nice. De la tuberculose. “Fromental” est un prénom issu du calendrier républicain de 1793 – dans lequel les prénoms des Saints étaient remplacés par des noms d’animaux, de plantes, ou d’objets incongrus. Fromental est (...)

Mariage pour tous

Mariage pour tous
J’ai rendez-vous avec Alexia et Camille au Brébant. Avant j’aimais bien le Brébant, boulevard Poissonnière, mais je déteste ce que cette brasserie est devenue. Seulement il y a une grande terrasse, où l’on peut fumer en hiver, et pour les rendez-vous boulot c’est mieux. (...)

Walid

Walid
J’étais à mon bureau, sur ma chaise. Elle s’est approchée de moi, m’a regardé. J’ai tapé deux fois sur ma cuisse, comme je faisais avec Walid. Elle est montée sur moi, s’est assise. Je lui caresse la tête, elle ronronne. C’est con de parler (...)